LE SERVICE D’UROLOGIE de l’HOPITAL FERME EN MARS 2020

Communiqué d’Ademat-H à lire ici (mis à jour le 24 janvier 2020).

4 commentaires

  1. C est une honte. Il faut se battre tous ensemble

  2. oui, c’est dégueulasse et même pas en rapport avec le degré d’activité, ni avec la qualité des services (enfin, telle qu’elle était avant qu’on ait entrepris la démolition sournoise, il y a des années déjà). Je vois la même chose dans toutes les régions de France hélas et les manifs n’ont jamais rien donné. Que faut-il faire?

    • Il est faux de dire que « les manifs n’ont jamais rien donné ». Depuis 4 ans, (nous démarrons la cinquième année) que nous nous battons, nous avons obtenu le maintien de la maternité de niveau 2 et de sa maison de naissance (jusqu’à ce jour au moins…), nous avons mis en échec un plan de démantèlement des hôpitaux qui se dissimulait derrière le soit disant projet médical commun, nous avons mis un terme au projet de fusion des 2 hôpitaux Remiremont/Epinal. Nous avons conduit l’administration à revoir 4 fois son « contrat de performance » depuis le début de l’année 2019 et à le scinder en deux parties. Le directeur de l’ARS a été contraint de s’engager par ecrit auprès des parlementaires pour dire que Remiremont resterait un hopital spécialisé et non de proximité sans chirurgie et maternité (loi santé 2022). Je vous accorde que le détricotage en continu de notre hopital décrédibilise tous les jours un peu plus cette promesse. Pour autant, faut-il renoncer et leur ouvrir une autoroute. Le citoyen a plus de pouvoir qu’il ne pense, aussi je vous invite à nous rejoindre si ce n’est fait.

  3. Encore un service qui ferme, au mépris des populations toujours plus éloignées des établissements de santé. Pendant longtemps, on a dit que Monsieur Poncelet arrivait à préserver les services publics ( hôpitaux, lycée, collèges ) dans son canton.
    J’en appelle donc à tous les élus actuels de tout bord afin qu’ils fassent cesser cette terrible hémorragie des services de soin. Ça pèsera de tout son poids lors des prochains scrutins.
    N. Pierrel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *